Les revendications territoriales avant l’application du Traité sur l’Antarctique de 1959

vendredi 16 janvier 2009
par  CEPP
popularité : 14%

JPEG - 191.2 ko
Carte des revendications territoriales

L’Antarctique est un vaste continent recouvert d’une calotte glaciaire de plusieurs kilomètres d’épaisseur. Situé au sud du cercle polaire antarctique (66°30’ de latitude sud), sa superficie totale couvre 4,2 millions de km² en été et double en hiver. Il offre la particularité de ne présenter aucune trace de vie humaine et aucun vestige de civilisation.

La Grande-Bretagne a été le premier pays à revendiquer des droits sur une partie de l’Antarctique. D’autres pays ont suivi, et en 1943, la plus grande partie du continent avait été réclamée sous forme de secteurs partant de la côte pour rejoindre le pôle Sud, comme une part de gâteau par sept nations : l’Argentine, le Royaume Uni, la Nouvelle-Zélande, la France, l’Australie, la Norvège et le Chili.

L’Argentine

JPEG - 18.3 ko
50ème anniversaire de l’ouverture du service postal des îles Orcades du Sud
Timbre argentin de 1954

En 1904 l’Argentine reçoit de l’Ecossais William Bruce la base qu’il avait construite sur l’île Laurie dans les Orcades du Sud. Elle y crée la première station permanente de l’Antarctique et prend possession de ces îles par décret.

Par la suite l’Argentine définit les limites actuelles de ses prétentions sur l’Antarctique et considère comme faisant partie de son territoire national la section triangulaire avec le pôle Sud comme sommet principal, délimitée par les méridiens 25° O à 74°O jusqu’à la latitude 60° sud. Administrativement, l’Antarctique argentin est une commune de la province de Terre de feu.

JPEG - 76.2 ko

Carte postale de la Scottish National Antarctic Expedition oblitérée du cachet à date des Orcades du Sud du 1er janvier 1905.

JPEG - 62.4 ko

Flamme émise en 1971 pour rappeler la présence continuelle de l’Argentine en Antarctique depuis 1904.

JPEG - 96.7 ko

Enveloppe avec oblitération des îles Orcades du Sud en date du 02/02/1942 pour inaugurer la reprise du service postal.

JPEG - 69.8 ko

Oblitération de 1971 (du 28/07 au 07/08) pour l’inauguration d’une salle consacrée à l’Antarctique au musée argentin des sciences naturelles.

PNG - 1.7 Mo
Timbres argentins
Timbres argentins montrant le secteur revendiqué
Année Type N° Yvert Description
1947 PO 485 43 ème anniversaire du premier courrier antarctique argentin
1947 PO 486 43 ème anniversaire du premier courrier antarctique argentin
1947 PO 486a 43 ème anniversaire du premier courrier antarctique argentin
1947 PO 486b 43 ème anniversaire du premier courrier antarctique argentin
1951 PO 512 Secteur antarctique argentin
1951 PO 512a Secteur antarctique argentin
1953 PO 538 Cinquantenaire du sauvetage de l’expédition polaire "Antarctic" par la corvette "Uruguay"
1954 PO 539 Cinquantenaire du bureau radio-postal des Orcades du sud
1958 PO 591 Année géophysique internationale
1960 PO 625 Recensement national
1961 PO 646 10ème anniversaire de la base "Général San Martin"
1964 PO 683 Carte de la péninsule antarctique et du secteur antarctique argentin
1966 PO 761 Carte de la péninsule antarctique et du secteur antarctique argentin
1966 PO 776 Exploration militaire du pôle sud
1968 PO 806 Carte de la péninsule antarctique et du secteur antarctique argentin
1968 PO 808 Double vol transpolaire antarctique
1970 PO 880 5ème anniversaire de l’opération Pôle sud
1973 PO 940 10ème anniversaire de l’expédition aérienne au Pôle Sud
1979 PO 1204 Propagande pour les frontières argentines. Secteur antarctique argentin
1981 PO 1264 L’Argentine contre la chasse à la baleine
1948 PA 32 4ème réunion panaméricaine de cartographie
1957 PA 46 Conférence économique interaméricaine de Buenos-Aires (carte des secteurs antarctiques)
1966 PA 112 Lancement de fusées en Antarctique
1951 Service 348 Carte de l’Argentine et du secteur antarctique argentin (surchargé SERVICIO OFICIAL)

La Grande-Bretagne

En réaction aux revendications argentines, le Royaume Uni effectue la première revendication territoriale dans l’Antarctique par l’intermédiaire d’une lettre patente datée du 18 mars 1908 qui crée les Falkland Island Dependencies.

JPEG - 65.3 ko
Territoire antarctique britanique
Timbre de 1963

Toutefois, les limites des territoires convoités paraissent si imprécises qu’une nouvelle revendication est reformulée le 28 mars 1917. Le Territoire Britannique Antarctique (British Antarctic Territory) devient une dépendance britannique comprenant les îles et les terres situées entre les longitudes 20° et 80° Ouest, jusqu’au Pôle incluant également les îles des Orcades du Sud et des Shetlands du Sud et administrées en tant que dépendances des îles Malouines.

JPEG - 186.1 ko
Dépendances des Falkland
Timbres Yvert N° 33 à 41 (gravure épaisse et fine)

En 1946 et 1948, La Grande Bretagne émet sous l’appellation Falkland Island Dependencies 2 séries de timbres représentant la partie de territoire revendiquée en Antarctique, elle renouvellera cette opération en émettant 2 timbres en 1963 et en 2000 mais sous l’appellation Territoire Antarctique Britannique

JPEG - 160.6 ko
Territoire antarctique britanique
Bloc de 2000

Bloc-feuillet du Territoire Antarctique Britanique, émis en 2000, comportant un timbre sur les revendications territoriales de la Grande-Bretagne.

JPEG - 84.4 ko

F.D.C. oblitéré à la base de Halley, le 10/02/2000 représentant le territoire revendiqué par la Grande Bretagne.

La Nouvelle-Zélande

JPEG - 84.9 ko
Territoire de ROSS
Timbres de 1957 et 1967

Le Royaume Uni, par un décret du Conseil Britannique en date du 30/07/1923, prend possession du secteur compris entre les longitudes 160°E à 150°O, depuis la latitude 60° Sud jusqu’au Pôle Sud et le place sous administration du dominium de la Nouvelle Zélande. Cette revendication appelée « Dépendance de Ross » lui est transmise lors de son indépendance en 1947. Le Gouverneur Général de Nouvelle Zélande est de fait toujours officiellement Gouverneur général de la « Dépendance de Ross ».

JPEG - 80.1 ko

Pli 1er Jour, illustré du secteur revendiqué par la Nouvelle-Zélande, émis lors de la commémoration du 25ème anniversaire de la base Scott.

La France

PNG - 844.8 ko
Timbres TAAF

En 1911, le Royaume Uni écrit à la France pour demander le rôle qu’elle envisage jouer en Antarctique. En Avril 1912, la France répond qu’en 1840, Dumont d’Urville avait découvert et pris possession au nom de la France d’une terre qu’il avait appelé « Terre Adélie ». En 1924, la France revendique par décret une bande étroite de l’Antarctique entre 136° 11’ et 142°02’ de longitude Est mais seulement entre les parallèles 66° et 67° sud. Mais en mars 1938, par le décret en date du 1er avril elle s’aligne sur ses voisins et réclame son secteur jusqu’au Pôle Sud.

JPEG - 129.3 ko

Carte postale représentant les différentes revendications en Antarctique dont celles de la France sur la Terre Adélie, oblitérée le 10/11/2005 à Dumont d’Urville en première date d’emploi du timbre commémorant le 50ème anniversaire des T.A.A.F.

Timbres des TAAF avec le secteur de la Terre Adélie
Année Type N° Yvert Description
1957 PO 8 Année géophysique internationale
1957 PO 9 Année géophysique internationale
1957 PO 10 Année géophysique internationale
1980 PO 91 20ème anniversaire du traité sur l’Antarctique
2005 PO 434 Carte du continent Antarctique et de la Terre Adélie
1956 PA 2 Manchots empereurs
1956 PA 3 Manchots empereurs
1996 PA 139 Sanctuaire baleinier austral

La Norvège

JPEG - 34 ko
Norvège
Timbre de 1957

En 1929, par un décret royal du 14 janvier, la Norvège annexe l’île Bouvet puis en 1931 l’île Pierre 1er. La chasse à la baleine fait de grands progrès, en particulier grâce au Norvégien Larsen qui inaugure le système des bateaux usines. A bord du baleinier Norvegia il découvre en 1929/30 la Terre Haakon VII, puis à l’est de la terre de Coast , un relief montagneux qu’il appelle Terre Norvegia. L’année suivante, il photographie en avion 500 km de terres nouvelles entre les méridiens 24°et 33° de longitude Est.

Pour protéger ses découvertes et ses intérêts baleiniers face à l’expédition de l’allemand Ritscher, la Norvège revendique en 1939 la région de l’Antarctique se trouvant entre le glacier de Stancom-Hills, à 20° Ouest, et le glacier de Shinnan, à 44°38’ Est mais sans préciser de limite sud, parce que, si elle reconnaissait la validité de la théorie des secteurs, on pourrait lui contester l’île Jan Mayen, située dans l’hémisphère nord.

JPEG - 88.1 ko

Pli de la première expédition internationale (norvégienne, britannique, suédoise) de 1950 à1952 avec l’oblitération du 10/02/1951 de la base Maudheim par 10°56’ longitude O et 71° 03’de latitude sud dans la partie réservée par la Norvège.

L’Australie

PNG - 422.7 ko
Timbres australiens

L’expédition Mawson de 1911 à 1914 marque le premier intérêt direct de l’Australie sur l’Antarctique et l’ouverture de la première station scientifique sur ce continent à titre provisoire. En 1933, l’Australie hérite du Royaume Uni ses prétentions territoriales sur un secteur du continent antarctique (Australian Antarctic Territory) et c’est par un ordre du Conseil du 7/02/1933 que les îles et les territoires situés au sud du 60ème parallèle entre 44°38’ et 160° de longitude Est, en excluant la Terre Adélie revendiquée par la France, sont réclamés par l’Australie. Les prétentions de l’Australie représentent 40 % de l’Antarctique.

Timbres d’Australie
Année Type N° Yvert Description
1954 PO 214 Expéditions antarctiques australiennes
Timbres du Territoire antarctique australien
Année Type N° Yvert Description
1957 PO 1 Station de Vestfold Hills
1959 PO 3 Traiteur Weazel et carte de l’Antarctique
1959 PO 4 Attelage de chiens et iceberg
1959 PO 5 Manchots empereur et carte de l’Antarctique

Le Chili

Par le décret N° 1747 de 1940 du ministère de l’Intérieur, le Chili revendique en Antarctique toutes les terres, îlots, récifs, glaciers ainsi que le domaine maritime situés entre les longitudes 53° et 90° Ouest. Elle base sa revendication sur l’extension vers le Pôle Sud de sa frontière, de sa proximité géographique et sur un mélange d’héritage historique invoquant un décret de l’Empereur Charles Quint pris en 1539 lui reconnaissant la possession des territoires situées au Sud du détroit de Magellan. Le territoire chilien de l’Antarctique (Antarctica Chilena ou Territorio Chileno Antarctico) fait partie intégrante du Chili comme province de la région XII. C’est aussi le pays le plus proche de l’Antarctique : les îles Diego Ramirez sont à 780 km des îles Shetland du sud.

JPEG - 75.9 ko

Pli 1er jour illustré représentant le territoire revendiqué en Antarctique par le Chili et émis à l’occasion du 50ème anniversaire de sa proclamation en 1940.

PNG - 1.1 Mo
Timbres chiliens
Timbres chiliens montrant le secteur revendiqué
Année Type N° Yvert Description
1947 PO 215 Secteur antarctique chilien
1947 PO 216 Secteur antarctique chilien
1958 PO 271 Secteur antarctique chilien
1958 PO 272 Secteur antarctique chilien
1958 PO 275 Année géophysique internationale
1991 PO 1070 30ème anniversaire du traité de l’Antarctique
1958 PA 176 Secteur antarctique chilien
1958 PA 177 Secteur antarctique chilien
1958 PA 184 Année géophysique internationale
1959 PA 189 Service aérien intérieur
1962 PA 198A Service aérien intérieur
1967 PA 236 Cinquantenaire du sauvetage de Shackleton par le capitaine Luis Pardo à bord du remorqueur "Yelcho"

Les revendications présentées par l’Argentine, le Chili et la Grande Bretagne se chevauchent et se recouvrent presque complètement, incorporant simultanément la même terre sous des noms différents : la Terre de Graham (pour les anglais), Terre San Martin (pour les Argentins), Terre O’Higgins (pour les Chiliens) et Terre de Palmer (pour les Américains).

En revanche, personne n’a réclamé le secteur compris entre 90° et 150° de longitude Ouest.

Quant aux États-Unis et à l’Union Soviétique, ils ont dés le début, refusé de reconnaître la moindre revendication territoriale, tout en réservant leurs propres droits. De plus, un certain nombre de pays ayant participé à la découverte et à l’exploration de l’Antarctique, n’ont formulé aucune revendication. C’est le cas de l’Afrique du Sud, de l’Allemagne, de la Belgique, du Japon, de la Pologne et de la Suède.

De plus, on craint que l’Antarctique, terre de prédilection pour les scientifiques serve à des fins militaires. Le 2 mai 1958, le Président Eisenhower invite les représentants de 12 pays : l’Argentine, l’Australie, la Belgique, le Chili, la France, la Grande Bretagne, le Japon, la Norvège, la Nouvelle Zélande, l’URSS, l’Union Sud Africaine et les USA. Un traité est signé le 01/12/1959 (ratifié en 1961) par lequel les signataires s’engagent pour une durée de 30 ans à ne pas utiliser l’Antarctique à des fins militaires ou nucléaires, de collaborer et d’échanger les renseignements concernant la recherche scientifique au Sud du 60ème parallèle. Le traité précise dans son article 4, qu’aucun acte ou activité intervenant pendant la durée du présent Traité ne constituera une base permettant de faire valoir, de soutenir ou de contester une revendication de souveraineté territoriale dans l’Antarctique, ni ne créera des droits de souveraineté dans cette région. Aucune revendication nouvelle, ni aucune extension d’une revendication de souveraineté territoriale précédemment affirmée, ne devra être présentée pendant la durée du présent Traité.

Bibliographie

- Histoire Universelle des Explorations - Nouvelle Librairie de France - 1964
- Antarctique- A la découverte du 7ème continent - John May - Edition Française Souffles - 1989
- Antarctique - Désert de glace - C. Laurius - Hachette - 1981
- Antarctique. La Grande histoire des hommes à la découverte du Continent de glace - Sélection du Reader Digest - 1981
- Les Pôles - J. L. Etienne - Arthaud - 1992
- L’Antarctique - Victor Stoll - Editions Silva de Zurich - 1988
- La prodigieuse histoire des Pôles - P. E. Victor - Fernand Nathan - 1974
- Le Système Antarctique - A. Gandolfi - Presses Universitaire de France. Collection « Que Sais-je ? » - 1989
- L’Antarctique - A. Cailleux - Presses Universitaire de France. Collection « Que Sais-je ? » - 1967
- Les Expéditions Polaires - A. Thomazi - Presses Universitaire de France. Collection « Que Sais-je ? » - 1948

Sites internet

Secrétariat du Traité sur l’Antarctique

Wikipédia Traité sur l’Antarctique


Auteur de l’article : Serge Delsaux


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois