La Russie et la Norvège étudieront l’Arctique depuis trois stations dérivantes

jeudi 12 février 2015
par  CEPP
popularité : 14%

L’Institut Océanographique d’État N.N. Zubov, vient d’annoncer que, la Russie et la Norvège procéderont à des observations météorologiques et océanographiques coordonnées depuis trois stations dérivantes dans l’Arctique. Le directeur de l’Institut Zubov, Yuri Sychev, a précisé qu’il est rare qu’il y ait plus d’une station de ce type en Arctique, mais là il y en aura simultanément trois.

Ces stations dérivantes, une russe et deux norvégiennes, seront opérationnelles dès le printemps 2015. Elles procèderont simultanément à des études sur la composition de l’atmosphère et de l’océan.

JPEG - 112.9 ko

A noter que depuis le printemps dernier, une station polaire dérivante norvégienne est déjà à l’oeuvre aux alentours du pôle nord. Par ailleurs, les norvégiens auraient déjà ancré le brise-glace "Lans" dans les glaces du nord-est des îles du Spitzberg ; celui-ci devra dériver pendant six mois en direction du détroit de Fram. Une équipe internationale, comprenant des chercheurs russes, prendra place sur le brise-glace.

D’après les spécialistes, il est prévu de lancer en mars-avril la station dérivante russe "Pôle Nord-41". Les chercheurs russes ont proposé à leurs collègues norvégiens de procéder à des études synchrones sur les trois stations portant notamment sur la composition de l’atmosphère.

Source : BE Russie numéro 70 (2/02/2015) - Ambassade de France en Russie / ADIT

Rédacteur : Michel Tararine


Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois